Parcours

 

1982 > 2000

La jeunesse : sportive et ambitieuse

Ainée de sa famille, Gabrielle ressent très jeune le besoin de montrer l’exemple et d’aller de l’avant. Guérie d’une maladie infantile qui l’a longtemps empêché de faire de l’exercice, elle pratique alors la danse classique puis la gymnastique, la boxe et plusieurs sports collectifs. Suivant l’exemple de ses parents, Gabrielle envisage naturellement d’exercer une profession artistique et indépendante.

Loin des rêves de carrière en entreprise, elle s’épanouit pendant son adolescence grâce au Hip Hop, une danse qui lui permet d’affirmer sa personnalité. A 16 ans, elle monte sa première compagnie (en savoir +) et commence à donner des cours de danse.

2000 > 2003

Les ambitions : voyage et journalisme

A la fin du lycée, Gabrielle s’évade en Irlande pour un voyage sous forme de prise de conscience. Gabrielle ressent le besoin d’avoir un projet de vie cohérent.

A son retour, elle se lance dans une prépa littéraire et envisage de devenir journaliste, pour « comprendre et découvrir le monde » qui l’entoure. Elle ressent alors un fort besoin d’apprendre et un regain d’intérêt pour les études.

2003 > 2006

La danse : du loisir à la vocation

Pendant ses études supérieures, Gabrielle continue de danser. Elle pratique désormais une danse contemporaine plus mature mêlant arts graphiques, performance, traductions de concepts et théâtralisation.

Elle entame 3 années d’études de droit et administration de structures artistiques et culturelle. Elle apprend à appréhender les problématiques clients, les envies du public, les contraintes des artistes… Elle étudie également l’histoire de l’art, et pratique au parkour en bas de chez elle avec les Yamakasi

Gabrielle est ambitieuse. Elle participe à plusieurs projets semi-professionnels (performance en suisse) et enchaine les petits contrats de danseuse et perforeuse en tant qu’intermittente du spectacle.

2006 > 2008

Le tango : évoluer physiquement et psychologiquement

En 2007, Gabrielle rencontre Luis Rolando Sanz. Avec lui, elle apprend un Tango fantaisie, théâtral, musical et raffiné. Pendant 6 ans, elle performe en France et à l’étranger, et donne des cours dans des écoles parisiennes (Studio Harmonic, Ecole de danses Latines Paris 12, Heart Point…).

Petit à petit, Gabrielle s’émancipe et se produit en solo, déclinant ses performances dans des lieux emblématiques (Cirque Electrique, Parc Floral, Opéra Gallery…).

Elle s’entraine beaucoup, postule à des castings, et commence à être reconnue. En 2009, elle manque d’intégrer le prestigieux Crazy Horse. Cet échec relatif la conforte dans l’idée qu’elle doit dorénavant se concentrer sur la création de ses propres projets.

2008 > 2011

La vie de compagnie : une expérience formatrice

En 2008, Gabrielle monte le spectacle « White Project » avec sa compagnie « Chorega ». Ce projet à haut niveau de création artistique et numérique est présenté à plusieurs concours (les mentionner) et dans plusieurs salles et évènements (Festival d’Avignon, Plateau des Chorégraphes de Bougival, Théâtre du Grenier…).

Repérée par Karine Saporta, elle fait le tour du monde et participe à des spectacles comme « A… comme Alice » et « La Maison Chéri Chérie ».

En parallèle, elle collabore avec plusieurs sociétés de production et événementielles qui la font voyager au Qatar, en Inde, en Afrique du sud et à New York… Gabrielle est désormais une perforeuse reconnue. Elle prête son image en motion capture à Nilin, héroïne du jeu « Remember Me » sorti sur Playstation 3 en 2013.

depuis 2011

La maturité : professionnalisation et nouveaux horizons

En 2011, Gabrielle abandonne son statut d’intermittente du spectacle et se présente désormais comme une direction technique et artistique. Elle développe en parallèle une nouvelle activité de coach sportif et de formation aux pilates avec l’association L’Art de Garder la Forme.

Combinant ses activités de coach, performeuse, chorégraphe et animatrice, elle dirige le tournages de campagnes de publicités (La Halle Aux Vêtements), anime des évènements d’entreprises (Michel Creuzot, Suzuki, Club Med…) et assure la direction artistique de clips et spectacles (Everdine, CongopunQ, Soweto Entsha…).

Intervenante pour Santé Magazine, Gabrielle propose également son expertise pour des casting, shows et émissions spécialisées en tant que jury, influences ou coach.

1982 > 2000

La jeunesse : sportive et ambitieuse

Ainée de sa famille, Gabrielle ressent très jeune le besoin de montrer l’exemple et d’aller de l’avant. Guérie d’une maladie infantile qui l’a longtemps empêché de faire de l’exercice, elle pratique alors la danse classique puis la gymnastique, la boxe et plusieurs sports collectifs. Suivant l’exemple de ses parents, Gabrielle envisage naturellement d’exercer une profession artistique et indépendante.

Loin des rêves de carrière en entreprise, elle s’épanouit pendant son adolescence grâce au Hip Hop, une danse qui lui permet d’affirmer sa personnalité. A 16 ans, elle monte sa première compagnie (en savoir +) et commence à donner des cours de danse.

2000 > 2003

Les ambitions : voyage et journalisme

A la fin du lycée, Gabrielle s’évade en Irlande pour un voyage sous forme de prise de conscience. Gabrielle ressent le besoin d’avoir un projet de vie cohérent.

A son retour, elle se lance dans une prépa littéraire et envisage de devenir journaliste, pour « comprendre et découvrir le monde » qui l’entoure. Elle ressent alors un fort besoin d’apprendre et un regain d’intérêt pour les études.

2003 > 2006

La danse : du loisir à la vocation

Pendant ses études supérieures, Gabrielle continue de danser. Elle pratique désormais une danse contemporaine plus mature mêlant arts graphiques, performance, traductions de concepts et théâtralisation.

Elle entame 3 années d’études de droit et administration de structures artistiques et culturelle. Elle apprend à appréhender les problématiques clients, les envies du public, les contraintes des artistes… Elle étudie également l’histoire de l’art, et pratique au parkour en bas de chez elle avec les Yamakasi

Gabrielle est ambitieuse. Elle participe à plusieurs projets semi-professionnels (performance en suisse) et enchaine les petits contrats de danseuse et perforeuse en tant qu’intermittente du spectacle.

2006 > 2008

Le tango : évoluer physiquement et psychologiquement

En 2007, Gabrielle rencontre Luis Rolando Sanz. Avec lui, elle apprend un Tango fantaisie, théâtral, musical et raffiné. Pendant 6 ans, elle performe en France et à l’étranger, et donne des cours dans des écoles parisiennes (Studio Harmonic, Ecole de danses Latines Paris 12, Heart Point…).

Petit à petit, Gabrielle s’émancipe et se produit en solo, déclinant ses performances dans des lieux emblématiques (Cirque Electrique, Parc Floral, Opéra Gallery…).

Elle s’entraine beaucoup, postule à des castings, et commence à être reconnue. En 2009, elle manque d’intégrer le prestigieux Crazy Horse. Cet échec relatif la conforte dans l’idée qu’elle doit dorénavant se concentrer sur la création de ses propres projets.

2008 > 2011

La vie de compagnie : une expérience formatrice

En 2008, Gabrielle monte le spectacle « White Project » avec sa compagnie « Chorega ». Ce projet à haut niveau de création artistique et numérique est présenté à plusieurs concours (les mentionner) et dans plusieurs salles et évènements (Festival d’Avignon, Plateau des Chorégraphes de Bougival, Théâtre du Grenier…).

Repérée par Karine Saporta, elle fait le tour du monde et participe à des spectacles comme « A… comme Alice » et « La Maison Chéri Chérie ».

En parallèle, elle collabore avec plusieurs sociétés de production et événementielles qui la font voyager au Qatar, en Inde, en Afrique du sud et à New York… Gabrielle est désormais une perforeuse reconnue. Elle prête son image en motion capture à Nilin, héroïne du jeu « Remember Me » sorti sur Playstation 3 en 2013.

depuis 2011

La maturité : professionnalisation et nouveaux horizons

En 2011, Gabrielle abandonne son statut d’intermittente du spectacle et se présente désormais comme une direction technique et artistique. Elle développe en parallèle une nouvelle activité de coach sportif et de formation aux pilates avec l’association L’Art de Garder la Forme.

Combinant ses activités de coach, performeuse, chorégraphe et animatrice, elle dirige le tournages de campagnes de publicités (La Halle Aux Vêtements), anime des évènements d’entreprises (Michel Creuzot, Suzuki, Club Med…) et assure la direction artistique de clips et spectacles (Everdine, CongopunQ, Soweto Entsha…).

Intervenante pour Santé Magazine, Gabrielle propose également son expertise pour des casting, shows et émissions spécialisées en tant que jury, influences ou coach.

Métiers et domaines de compétences

Gabrielle Eychenne s’occupe des aspects esthétiques, artistiques et techniques de votre projet. Elle gère les préparatifs (casting, coiffure, maquillage, costumes), et la phase de création (chorégraphie, mise en scène, apprentissage, répétitions). Elle peut mobiliser son réseau d’artistes, techniciens et consultants pour mener à bien votre projet. Elle intervient en tant que chorégraphe pour les marques, lors de campagnes de publicités ou de tournage de clips.

Métiers :

– Chorégraphe
– Scénariste
– Metteuse en scène
– Animatrice de tournage
– Directrice d’équipe

Diplômée en Danse contemporaine, Gabrielle Eychenne est une artiste polyvalente. Son univers s’étend de la danse contemporaine au hip-hop en passant par le tango et la danse indienne. Elle performe également lors de spectacles interactifs, salons ou événements d’entreprises. Elle peut aussi prêter sa gestuelle à un personnage virtuel grâce à la motion capture, ou devenir égérie pour votre marque.

Métiers :

– Danseuse
– Cascadeuse
– Modèle Motion Capture
– Egérie de marque
– Modèle photo et peinture

Gabrielle Eychenne propose des séances de coaching scénique, coaching sportif ou coaching bien-être. Ses expériences en tant que professeur de danse et coach Pilates, lui permettent de proposer des programmes sur-mesure, adaptés à chaque demande. Elle peut accompagner les artistes pour le tournage de leur clip, préparer les jeunes talents au monde de la scène et établir un programme de maintien ou de remise en forme…

Métiers :

– Professeur de danse
– Coach scénique
– Coach bien-être
– Coach sportif
– Consultante

Gabrielle Eychenne anime tout type d’événement pour les entreprises, les collectivités ou les particuliers. Elle met en place des ateliers team-building, ateliers scéniques, chorégraphies et restitutions de flashmobs, lipdub et spectacles. Elle intervient également en tant qu’experte ou influenceuse lors de conférences et dans des magazines spécialisés dans le domaine de la forme et de la santé.

Métiers :

– Conférencière
– Ateliers team-building
– Ateliers de remise en forme
– Experte Pilates, forme et santé
– Influenceuse